Un support de vélo est indispensable si vous voulez vous occuper de l’entretien de votre VTT plutôt que de vous en remettre au magasin de vélo local. Le support pour atelier de vélo vous permet de soulever le vélo pour toutes les corvées, des plus simples, comme le graissage de la chaîne, aux plus complexes, comme la construction d’un vélo à partir de la base, y compris le remplacement des plaquettes de frein. Il existe plusieurs systèmes différents. Aperçu et recommandations pour choisir le meilleur support de vélo afin de maintenir votre VTT en bon état de marche sans vous casser le dos.

Les différents systèmes d’accroche du vélo

La pince est le crochet le plus populaire. Elle permet d’avoir un support d’atelier idéal pour toutes sortes de vélos, mais surtout de pouvoir accrocher son vélo à de multiples endroits (tube supérieur, tube de selle, tige de selle…). Il pivote le plus souvent sur 360 degrés et offre une grande variété d’espacements. Ce style de poignée peut également être utilisé pour maintenir les fourches. Au niveau du pédalier, il existe également des systèmes d’accroche. Ce style de grip est assez stable, mais il n’est pas adapté aux vélos à grand pédalier ou aux vélos à assistance électrique (VAE). Enfin, nous rencontrons les pieds d’atelier avec crochets de pédalier et axe de roue. Les mécaniciens des meilleures équipes de vélo de route utilisent fréquemment ces pieds d’atelier haut de gamme (car ils évitent les risques liés au serrage sur les cadres en carbone haut de gamme). Selon le type d’axe de roue et de logement, ces pieds peuvent également être acceptés pour une utilisation en VTT.

Pliable ou fixe ?

Avant toute chose, vous devez décider si vous voulez un pied de vélo pliable ou fixe. Il faut savoir que la majorité des cyclistes préfèrent un pied d’atelier pliable car il prend moins de place lorsqu’il n’est pas utilisé. De ce fait, il faut opter pour un modèle avec des pieds rétractables afin de limiter au maximum l’encombrement. Il est également facile à déplacer grâce à un pied léger et compact.

Les différentes variétés de pieds

Différents types de pieds d’atelier sont disponibles pour répondre aux besoins, aux limites et aux préférences de chaque utilisateur. Un pied d’atelier avec un double support ou un trépied est approprié si vous avez la place et souhaitez travailler confortablement. Un pied d’atelier pliable est recommandé si vous déménagez ou si vous recherchez une alternative compacte et facilement transportable. Enfin, il existe des pieds d’atelier à installer au mur ou sur un établi. C’est la technique la plus efficace pour intégrer le support dans votre atelier tout en réduisant son encombrement.

La stabilité

Avec un pied instable, vous ne voulez pas que votre support tombe au sol. Assurez-vous que l’empattement est suffisamment long pour une installation de 3 ou 4 pieds. Certaines personnes préfèrent la méthode du “trépied”, qui consiste à poser un pied avec deux pieds horizontaux sur le sol.

Accessoires et ergonomie

Il est essentiel de disposer de plusieurs niveaux de réglages afin de travailler de la meilleure façon possible dans les meilleures conditions. En effet, avoir un vélo réglé à la bonne hauteur et avoir les outils à portée de main vous sera utile tout au long de vos longues heures de mécanique. Par conséquent, en fonction de votre taille, il est bon de voir si le pied est réglable en hauteur. Il est parfois possible de modifier la rotation de la pince pour garantir un bon alignement. En plus de ces modifications, des accessoires sont disponibles, selon le stand d’atelier. Une balance intégrée, un crochet pour maintenir le cintre et un plateau pour accueillir les outils sont tous inclus. Lorsqu’il s’agit de l’entretien d’un vélo, ces accessoires peuvent vous faire gagner du temps et des efforts. Il est également nécessaire d’accorder une attention particulière à la stabilité du pied pour des raisons de confort. Plus il y a de points d’appui au sol, plus la stabilité est grande (surtout pour les travaux nécessitant de la force). Les pieds d’atelier professionnels contiennent une plaque de fonte qui pèse plus de 40 kg et assure une excellente stabilité tout en limitant au maximum l’empreinte au sol.

La robustesse

La durabilité de votre pied est déterminée par la qualité des pièces de réglage et des vis. Ce sont des éléments qui peuvent parfois céder dans les modèles moins qualitatifs. Choisissez un modèle robuste pour éviter ce drame.

Le poids supporté

Tenez compte des différents vélos que vous allez entretenir lors de l’achat de votre pied. Pensez à la plaisanterie. Vous avez acheté votre support à vélo, qui est idéal pour votre vélo de route mais pas pour votre VTT ou votre pédalier… Le poids maximal autorisé est généralement précisé sur les pieds d’atelier. Un pied qui peut supporter un poids important est également un signe de robustesse.

Laisser un commentaire