Vous passez beaucoup de temps à vélo, que ce soit pour vous déplacer ou pour le plaisir ? Alors vous aurez sans doute besoin d’un GPS. Si vous aimez la compétition ou les dépassements, il vous aidera à prendre les bonnes directions pour éviter de vous perdre, et il vous permettra également d’examiner vos efforts et vos performances en tant que cycliste. Évidemment, vous devez faire des recherches sur les meilleurs GPS pour vélo afin de déterminer celui qui répond le mieux à vos besoins. Le GPS pour vélo, qui n’était autrefois qu’un odomètre, a évolué pour devenir un véritable ordinateur de bord. Par conséquent, il n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Ne vous inquiétez pas, je vais vous donner quelques pistes pour vous aider à prendre votre décision. Vous découvrirez ainsi les éléments cruciaux à garder à l’esprit, ainsi que les solutions qui peuvent parfois s’avérer nécessaires.

La qualité du signal GPS

C’est évidemment la partie la plus importante de votre GPS de vélo, car sans elle, votre équipement devient une petite boîte en plastique sans autre but que d’orner votre guidon… La plupart des modèles offrent actuellement une réception tout à fait correcte, et les appareils passés en revue sur notre site sont parmi les plus performants, alors n’hésitez pas à nous faire confiance. La technologie Glonass, qui repose sur la même idée que le GPS mais double le nombre de satellites permettant de se positionner, est de plus en plus utilisée par les compteurs, offrant une réception plus fiable et surtout plus précise. Si vous avez l’habitude de rouler en montagne dans des régions reculées, un GPS avec Glonass est la solution idéale.

Autonomie

Il s’agit, sans aucun doute, d’un critère important pour prendre une décision. Ce n’est pas un problème si vous ne partez que pour quelques heures lors de vos sorties. Avec une charge complète, la grande majorité des GPS pour vélo offrent une autonomie d’environ 15 heures. En revanche, si vous aimez les aventures plus longues, qui durent plusieurs jours et ne vous permettent pas toujours de recharger votre GPS, il vous faudra bien connaître ce domaine. N’oubliez pas que plus votre GPS est puissant et possède de fonctions, plus il aura besoin d’énergie. Pour les longs trajets, il est donc souhaitable d’avoir un GPS le plus simple possible, ou de pouvoir désactiver une partie de ses applications pour économiser la batterie.

Les cartes

Comme tous les modèles n’intègrent pas une cartographie poussée, ils se contenteront de vous indiquer les directions à suivre le long d’un itinéraire prédéterminé. Dans certaines circonstances, notamment pour se déplacer en ville en France, cela est suffisant. En revanche, si vous prévoyez de visiter l’Europe, ou si vous aimez rouler à travers la campagne et les montagnes, un vélo GPS avec cartographie est indispensable. Vous constaterez que votre GPS est livré par défaut avec quelques cartes, et vous pourrez en télécharger d’autres. En théorie, les fabricants fournissent régulièrement des mises à jour qui vous permettent d’affiner votre navigation GPS. La cartographie vous permet d’ajouter des fonds de carte, des points de repère et des informations géographiques à votre entraînement ou à votre simple balade, ce qui est un avantage considérable. Les vététistes adorent les basemaps IGN, et les cartes Open Street Map sont parmi les plus recommandées.

La lisibilité

Il s’agit, sans aucun doute, d’une caractéristique cruciale d’un GPS pour vélo. Elle est modeste, mais elle doit être facilement visible d’un coup d’œil, ce qui vous permet de garder les yeux sur la route le plus longtemps possible. L’écran peut être coloré ou en noir et blanc, mais il doit être clairement visible dans toutes les conditions d’éclairage, même en plein soleil.

Le prix

Enfin, il faut établir un budget. Le prix moyen d’un compteur GPS de vélo varie entre 90 et plus de 600 dollars, en fonction de nombreux facteurs tels que la marque, les fonctionnalités et les spécifications. Gardez toutefois à l’esprit qu’un GPS de vélo peut être un allié précieux pour l’entraînement et la randonnée. Si vous n’êtes qu’un cycliste occasionnel, il n’est toutefois pas nécessaire d’investir dans un modèle plus coûteux.

Laisser un commentaire